UCM Bw – Mouvement et office de création d'entreprise

Accroche

“Mon partenaire pour entreprendre„

Newsletters et e-mailings : améliorer l’objet et le pré-header pour augmenter le taux d’ouverture

Votre plan de communication inclut des actions de marketing direct, notamment l’envoi de newsletters régulières et/ou d’e-mailings promotionnels, mais vous en obtenez peu de retour ? Pas de panique : il se peut que de légères modifications apportées aux objets de vos e-mails ou à leur pré-header suffisent à augmenter vos statistiques. Voici quelques points d’attention à épingler.

Un objet efficace

Mettez-vous à la place du destinataire : qu’est-ce qui peut lui donner envie d’ouvrir votre e-mail ? Cela passe généralement par une accroche efficace, c’est-à-dire un objet d’e-mail percutant. Un objet bien travaillé permet d’augmenter votre taux d’ouverture jusqu’à 20% de plus.

Que privilégier ?

La concision : allez droit au but. Vous avez 30 à 40 caractères pour convaincre, c’est-à-dire 6 à 10 mots, ce qui est très peu. La simplicité c’est la clé. Soyez direct, factuel, clair, sans chercher à racoler. Il vous est également possible de susciter l’envie d’agir chez le lecteur avec des termes directs comme « profitez, découvrez, essayez, rencontrez, etc. » Enfin, n’oubliez pas que la curiosité est un vilain défaut et la plupart d’entre nous le sommes. Jouer sur le teasing, tel la bande annonce d’un film : « Pourquoi pas ? », « Et si vous… » « Seriez-vous prêt à… ? », etc.

Que faut-il éviter ?

A bannir complètement d’un objet d’e-mail : les spams words (Gratuit, pas de risque, meilleur prix, taux le plus bas, etc.), les majuscules (considérées comme agressif) ou les caractères spéciaux répétés (type !!! ou %%%). Les débuts abrupts type « -50% sur tout le site » ou « Dans 24h, ce sera fini » sont à utiliser avec parcimonie.

Un pré-header intriguant

Au même titre que l’objet, le pre-header joue un rôle dans l’ouverture de l’e-mail. Il s’agit de la première phrase que l’on peut lire dans son gestionnaire d’e-mails. C’est donc une zone stratégique à ne surtout pas négliger !

Veillez donc à appliquer les mêmes règles que pour l’objet du mail, en apportant toutefois une précision, une information complémentaire.

Que privilégier ?

L’urgence permet d’insister sur la temporalité d’une offre, sur son côté exclusif et unique : « Plus qu’une semaine… », « Ce week-end seulement… », « J-2 avant… », etc.

Les marronniers, ce sont les informations qui reviennent chaque année à la même période (terme journalistique). Cela permet de raccrocher votre objet à un fait d’actualité et de lui offrir une accroche spatio-temporelle : « C’est le printemps, faites une cure détox ! », « L’été arrive, avez-vous pensé aux vacances… », « Semaine de canicule, évitez les coups de soleil », etc.

Deux dernières choses :

  • Soignez votre orthographe (ça tombe sous le sens, mais ce n’est pas toujours suivi à la lettre) ;
  • La pertinence reste une technique imparable : trouvez la bonne raison pour vos cibles de s’engager, informez-vous sur ce qui les fait agir, et ce sera efficace !

Vous souhaitez améliorer ou développer vos outils/actions de communication ?
En tant que membre UCM Mouvement, accédez à un accompagnement individuel en matière de communication : conseils stratégiques, pistes de développement, conseils de mises en place, etc.
Prenez contact avec notre conseillère en communication Laurine Kerpelt par mail via laurine.kerpelt@ucm.be ou par téléphone au 010 49 59 94.

Leave A Comment